L’EFFICACITÉ EN PARTAGE Les technologies de conception dans le cloud aident A. Zhaner Company à construire le présent et planifier l’avenir

Depuis près de 120 ans, l’entreprise américaine A. Zahner est à la pointe de la technologie et de l’innovation dans le secteur de l’architecture, de l’ingénierie et de la construction. Elle a récemment adopté un système de conception 3D dans le cloud qui facilite la coopération dans un secteur trop souvent fragmenté. Compass Magazine s’est entretenu avec son PDG L. William Zahner pour comprendre comment l’entreprise poursuit sa réussite et continue d’innover dans ce marché à haut risque.

A. Zahner Cie est une entreprise familiale. « Elle se compose de 210 familles, une famille pour chaque employé », explique son PDG, L. William Zahner.

Fondée en 1897, l’entreprise de génie architectural, de fabrication et de construction a commencé par fabriquer des corniches métalliques pour la décoration des bâtiments. Actuellement, la quatrième génération de la famille Zahner imagine, conçoit, fabrique et installe quelques-unes des structures les plus innovantes au monde, en coopération avec les plus éminents cabinets d’architectes, parmi lesquels Frank Gehry et Zaha Hadid Architects.

Avec un chiffre d’affaires avoisinant les 50 millions de dollars, A. Zahner Cie emploie 30 ingénieurs d’études et 90 employés pour la production et l’installation. « Nous associons l’expérience, les compétences, la technologie et le savoir- faire pour rendre simple ce qui est complexe et faire en sorte que les bâtiments soient construits dans les délais et les budgets prévus, voire moins », explique L. W. Zahner.

L’entreprise travaille sur des projets phares, dans lesquels le défi est de respecter l’intention du concepteur malgré la complexité et l’inefficacité souvent liées à ce que L. W. Zahner présente comme un « secteur économique très fragmenté ». Dans cet environnement peu structuré, l’objectif de l’entreprise est de réduire le principal défi du secteur de la construction : le risque.

UNE ACTIVITÉ RISQUÉE

« Nous sommes confrontés à un risque élevé parce que nous fabriquons des objets de grande taille qui semblent très complexes et n’ont encore jamais été réalisés, tout cela dans un secteur bien connu pour ses dépassements de budget et ses procédures judicaires », indique L. W. Zahner. Afin de réduire les risques et les coûts, A. Zahner Cie utilise la visualisation 3D dans le cloud pour communiquer les modèles de conception et définir de façon précise comment les éléments vont être conçus et fabriqués. « Cela réduit les pertes, les heures de main-d’œuvre, les matériaux et leur poids, et au final, les coûts, tout en améliorant la qualité. »

La complexité est intrinsèque à l’activité de A. Zahner Cie qui doit collaborer avec de multiples acteurs : propriétaires, parties prenantes, partenaires, entrepreneurs en bâtiment et groupes d’intérêts, sans compter les urbanistes et les régulateurs. Soit d’autant plus d’acteurs que les structures sont imposantes et complexes. Selon L. W. Zahner, trop souvent, les risques perçus limitent la créativité et découragent l’innovation.

Grâce à la représentation numérique dans le cloud, A. Zahner Cie peut expliquer sa vision et ses plans en des termes que chacun peut comprendre, quels que soient sa langue et son niveau d’expertise.

Cela concorde avec une étude émise en 2016 par le gouvernement britannique, « Construction Strategy », qui affirme que l’amélioration de la collaboration entre les donneurs d’ordre et la supply chain est essentielle pour accroître l’innovation et réduire le risque. Conclusion : le retour sur investissement d’une approche collaborative et de la transparence des coûts est réel.

UNE FINITION SUBLIME

Une meilleure compréhension permet également de générer des économies, en réduisant les redondances : on peut gagner jusqu’à 20 % du coût d’un projet. Ainsi, en réduisant les redondances d’un projet de tribunal fédéral dont les dépassements de budget atteignaient 6 millions de dollars, A. Zahner Cie a réalisé, au final, le bâtiment pour 1,5 million de dollars de moins que le budget initial.

A. Zahner Cie a été choisie par l’Inner Arbor Trust (IAT) pour l’ingénierie de l’amphithéâtre Chrysalis dessiné par le cabinet d’architecture new-yorkais Marc Fornes & THEVERYMANY. Le président de l’IAT, Michael McCall, explique que l’espace de spectacle de 460 mètres carrés, tout en rondeur, qui sera installé à Colombus, dans l’Etat du Maryland, donnera « l’impression d’un organisme vivant intégré à son environnement et dont les courbes se fondent dans la forêt et le ciel. »

« Partager les dessins et les idées avec des tableaux de bord 3D dans le cloud nous permet de suivre l’avancée des travaux et de comprendre les détails de ce projet complexe, même si nous ne sommes pas sur place », se félicite Michael McCall. « Cela nous donne confiance dans le plan de conception et c’est facile d’utilisation. » Le Président de l’IAT ajoute : « à l’ère de la transparence, ces solutions logicielles nous permettent de mesurer plus aisément les défis et, par conséquent, d’être conscients d’éléments qui auraient été invisibles à nos yeux auparavant. L’expérience de A. Zahner Cie avec des solutions 3D dans le cloud nous a convaincus que cette entreprise maîtrise son sujet et reste à la pointe dans son secteur. »

« Construire sans lignes droites peut être déroutant. Notre travail consiste à simplifier les choses, pour encourager les gens à explorer, collaborer et trouver des idées innovantes. »

L. WILLIAM ZAHNER PDG, A. ZAHNER COMPANY

Dans les bâtiments les plus emblématiques de l’architecture contemporaine avec leurs façades courbes époustouflantes, la précision des lignes et des raccords est la clé de l’esthétisme. « Nous travaillons sur des bâtiments sublimes qui exigent une finition sublime », confie L. W. Zahner. « Certains clients pensent que les visualisations que nous leur montrons ne peuvent pas être construites dans la réalité. Nous les invitons donc dans notre usine, où ils découvrent que nous sommes capables de réaliser concrètement des conceptions d’une beauté surprenante, qui dépassent leur imagination. »

L’une de ces réalisations est le Petersen Automotive Museum de Los Angeles, qui a rouvert ses portes en décembre 2015 après une rénovation qui a coûté 90 millions de dollars. Le critique d’architecture Christopher Hawthorne du Los Angeles Times a décrit cette nouvelle façade en acier inoxydable et aluminium rouge, conçue par A. Zahner Cie, comme « la plus extravertie jamais construite dans une ville connue (parfois avec malheur) pour son exubérance architecturale. »

DU TRAVAIL D’ARTISTE

Bon nombre d’idées d’A. Zahner Cie ont été inspirées non par des architectes ou des designers visionnaires, mais par des sculpteurs qui confient à l’entreprise la fabrication de leurs œuvres. « Quand vous mettez des artistes et des ingénieurs ensemble, cela fait jaillir de nouvelles idées », explique L. W. Zahner. « L’artiste voit ce qui est possible et les ingénieurs comprennent la physique derrière l’art. »

L’entreprise organise chaque année un concours de sculpture dont le premier lot est la fabrication gratuite de l’œuvre par A. Zahner Cie. « La réalisation des sculptures est parfois un vrai défi, mais les retombées en matière d’invention et de R&D technique sont considérables. » déclare L. W. Zahner. « Par ailleurs, c’est un véritable bonheur de travailler avec des personnes parmi les plus créatives au monde. »

PREPARER L’AVENIR

Après 120 années de succès, A. Zahner Cie, en bonne entreprise familiale, investit pour les générations futures. « À l’avenir, les bâtiments s’adapteront de manière dynamique à leur environnement, avec des structures répondant aux besoins des smart cities, du renouvellement urbain et du changement climatique », prévoit L.W. Zahner.

« On inventera de nouvelles surfaces capables de produire et de stocker de l’énergie et même de dépolluer l’air. Les robots se chargeront de beaucoup de travaux de construction. Nous verrons peut- être apparaître des « maîtres designers », qui mettront fin à la fragmentation et à l’inefficacité du secteur de la construction, en ayant une vision d’ensemble. A la manière des « maîtres bâtisseurs » du Moyen Âge qui voyaient comment tout s’assemble grâce à leur maîtrise de la technologie de l’époque. »

Conformément à la devise de l’entreprise, « Be smarter tomorrow », A. Zahner Cie investit constamment dans la recherche et l’innovation de manière à exploiter au mieux ses connaissances et son expérience, tout en se servant du cloud pour tenir chacun informé et plus autonome.

« Nous nous réinventons sans cesse afin d’être toujours à l’avant-garde de notre secteur, notamment grâce à des essaimages qui permettent de développer l’actionnariat salarié et la réussite de chacun », confie L. W. Zahner. Son espoir : faire en sorte qu’en adoptant les dernières technologies comme la robotique et les dernières idées, en gardant un esprit « maker » et un fort tempérament artistique, la bonne santé de son entreprise familiale dure encore pendant les 120 prochaines années.

by Nick Lerner Back to top
by Nick Lerner

Zahner explique comment il utilise la 3D dans le cloud pour construire Chrysalis : http://3ds.one/Chrysalis