#6EN COUVERTURE

LA VOIX DE L’EXPÉRIENCEAlain Bernard, Vice-président des opérations techniques, GPS (Gouvernance & priorisation et liaison scientifique), UCB SA

Les scientifiques détiennent une énorme masse de données dont la majeure partie n’est analysée qu’une seule fois pour une question spécifique, et n’est plus jamais examinée. Mais l’investissement dans la production de ces données et les réponses qu’elles pourraient apporter sont trop importants pour les laisser enterrées.

#6BERNARD CHARLÈS

Administrateur et Directeur GénéralDassault Systèmes

La science est le fruit de l’imagination. D’une imagination sous influence. En effet, la science, tout comme l’art, n’imite pas la nature. Elle la transcende. Elle ne se limite pas à déduire des théories à partir d’un recueil de données. La démarche scientifique démarre toujours par l’invention d’un monde possible. En science, l’imagination est sous l’influence de la logique, des règles mathématiques ou physiques, de l’esprit critique et de l’expérimentation.

N’oublions pas que l’imagination est la faculté créatrice que possède l’esprit de former et de relier des images. Bien souvent, l’innovation scientifique naît d’une analogie, d’une métaphore ou d’une association d’idées. Éveiller des images, créer des liens entre les idées, expérimenter des solutions et confronter le possible à la  réalité, voilà les piliers d’une innovation scientifique disruptive et durable. C’est également de là que les mondes virtuels tirent leur puissance d’innovation : ils sont  l’espace de rencontre de l’imaginaire et du faire.