COMPASS MAGAZINE #14
COMPASS MAGAZINE #14

MOTEUR DE TRANSFORMATION Dr Ralf Speth dirige JLR sur une nouvelle voie

Dr Ralf Speth, PDG de Jaguar Land Rover, est l’homme qui se cache derrière la transformation des deux marques automobiles britanniques les plus emblématiques du monde. Depuis qu’il a pris les rênes de la société en 2010, son objectif est d’atteindre une croissance rentable et pérenne.  

Depuis 2010, le retour en force de Jaguar Land Rover (JLR) dans l’industrie automobile est mené par son PDG, Ralf Speth, qui a restructuré l’entreprise et lui a insufflé la volonté d’atteindre une croissance durable et rentable.

Fort de plus de 22 ans d’expérience dans l’industrie automobile européenne, principalement chez BMW, Ralf Speth a démontré qu’il pouvait réussir malgré les aléas, surtout en temps de crise. Alors que l’Europe s’englue dans la récession, l’approche pragmatique du PDG porte ses fruits.

L’industrie automobile est un secteur particulièrement tumultueux. « Le contexte économique incertain, les déséquilibres monétaires et les mécanismes commerciaux injustes et inéquitables caractérisent le marché mondial actuel », explique Ralf Speth. « De leur côté, les clients expriment de nouvelles exigences et définissent de nouvelles tendances. Les transports modernes ont besoin de solutions innovantes, et ces nouveautés passionnantes redéfinissent tous les processus de création de produit. »

La responsabilité d’un PDG, selon Ralf Speth, est de comprendre la situation dans son ensemble, mais également de l’analyser dans les moindres détails quand c’est nécessaire. « De la même manière », précise-t-il, « il faut trouver le juste équilibre entre la performance opérationnelle au jour le jour et la garantie que l’efficacité organisationnelle est entièrement transformée sur le long terme. »

L’HÉRITAGE DE JLR

Ralf Speth a orchestré la transformation de JLR, sans toutefois redéfinir l’essence même de la société. « Nous avons préservé et renforcé l’ADN de nos produits et amélioré de nombreux processus, en nous efforçant de faire de JLR une organisation extrêmement performante avec deux marques emblématiques », explique-t-il. Comme le soulignent les récents lancements de la Jaguar F-Type biplace cabriolet et du Range Rover entièrement conçu en aluminium, la philosophie de la société est de conserver un design séduisant et l’identité britannique si caractéristique de ses modèles, tout en intégrant les innovations de dernière génération.

« Les voitures restent le produit le plus complexe mis à la disposition des consommateurs », déclare Ralf Speth. « Tous les éléments de notre gamme intègrent une technologie nouvelle, de la structure à tous les procédés intervenant dans notre processus de fabrication avancé. » 

LE CLIENT EST ROI

Ralf Speth s’attache à ce que JLR se focalise sur la satisfaction des exigences du client. C’est une priorité. « Nous sommes ravis de pouvoir bénéficier d’une clientèle fidèle dans le monde entier, qui connaît et manifeste un réel intérêt pour nos marques », dit-il. « Outre nos clubs et associations Jaguar et Land Rover, nous proposons des expériences et activités variées dont le but est de cultiver l’héritage de la marque – et son présent. Des courses automobiles classiques Jaguar et défis extrêmes tout-terrain Land Rover aux journées d’aventures et excursions que proposent nos célèbres centres Land Rover Experience, nous offrons une expérience véritablement unique et extraordinaire. Non seulement ces activités nous permettent de mettre en lumière l’incroyable potentiel de nos produits, mais également d’entretenir une excellente relation avec nos clients. »

« Le client doit être enchanté par une expérience de marque unique. »

Dr Ralf Speth PDG, Jaguar Land Rover

L’objectif fondamental de Ralf Speth est de satisfaire et impressionner les clients JLR. « Le client doit être enchanté par une expérience de marque unique », explique-t-il. « Mon seul désir est de transmettre à la génération suivante une entreprise qui se porte mieux qu’avant. »

JLR atteint son record de vente mondial en 2012, avec des ventes unitaires en hausse de 30% par rapport à 2011 et de solides performances au Royaume-Uni, en Chine et aux États-Unis. Ralf Speth a déjà gagné son pari.

by Rebecca Lambert Back to top
by Rebecca Lambert