COMPASS MAGAZINE #14
COMPASS MAGAZINE #14

OUVREZ L’E-MANUEL La technologie numérique transforme les manuels scolaires

Dans les classes du monde entier, la technologie numérique métamorphose les manuels scolaires et offre un contenu dynamique et interactif pour intéresser les élèves. Comme ces « manuels électroniques » ou e-manuels sont également rentables, enseignants et éditeurs s’allient aux fournisseurs de technologie afin de produire des supports plus attrayants, au contenu média enrichi.

En 2018, les livres électroniques représenteront 14% du chiffre d’affaires mondial du marché des ouvrages pédagogiques selon un rapport de PwC (ex PricewaterhouseCoopers). Modeste en apparence, cette part serait le double par rapport à 2013. Bien que cette croissance soit entravée par la dépendance de l’enseignement aux budgets serrés accordés par les gouvernements, ce format est soutenu par les éditeurs, en particulier dans l’enseignement supérieur. « De plus en plus d’étudiants utilisent des e-manuels », remarque Linda Dunbar, directrice des relations publiques de Wiley, éditeur de manuels basé à Hoboken, New Jersey (USA). « En général, les étudiants qui les utilisent une fois recommencent suite à une expérience positive. »

Charlie Pearson, responsable du développement chez l’éditeur britannique de manuels scolaires Pearson Publishing, prévoit une croissance stable. « Notre plateforme d’édition sur mobile, “nimbl”, intéresse énormément les écoles », confie-t-il. « Il faudra du temps pour que cela se traduise en ventes conséquentes, mais nous pensons que la demande augmentera, à commencer chez les 17-18 ans qui apprennent de façon autonome. »

AU-DELÀ DU LIVRE

Les e-manuels vont plus loin que les manuels traditionnels avec l’ajout d’un référentiel de ressources et de médias, le suivi de leurs progrès et des retours instantanés.

La collection « Technique » de l’éditeur français Hachette a franchi le pas en s’associant à des spécialistes de la technologie pédagogique afin de créer des animations 3D pour la version numérique d’un manuel de technologie utilisé par des lycées français. Ces animations permettent aux étudiants d’observer, manipuler et démonter des modèles techniques en 3D, tandis qu’une voix-off en français et en anglais les aide à développer leurs compétences linguistiques.

Pour Sylvain Grenaille, qui enseigne la technologie au lycée Villiers-Saint-Frédéric de Viollet-le-Duc, en France, l’un des lycées où les e-manuels de Hachette ont été testés, « ces animations intègrent parfaitement une approche combinée d’expérimentations pratiques, de cours magistraux et de travaux en laboratoire. La classe qui utilisait les animations 3D était plus efficace car les élèves s’intéressaient davantage à ce qu’ils faisaient ».

14%

En 2018, les livres électroniques représenteront 14% du chiffre d’affaires mondial du marché des ouvrages pédagogiques selon PwC.

PREMIER DE LA CLASSE

Puisque les élèves ramènent du travail chez eux, un bon e-manuel doit fournir un contenu interactif riche sur une large gamme d’appareils. Ewan Campbell, formateur d’enseignants pour le projet Pro-ELT (English Language Teaching) pour le British Council en Malaisie, combine des cours en face à face basés sur des manuels papiers et des devoirs sur plateformes numériques. « Le grand défi de ces livres électroniques est d’afficher le contenu sur des appareils différents », dit-il. « En Malaisie, la plupart des professeurs stagiaires ont un smartphone, d’autres un ordinateur portable. Les ressources numériques doivent donc fonctionner quel que soit l’appareil dont ils disposent. » Les éditeurs prévoyants étudient la question.

LIRE L’AVENIR

Les e-manuels promettent un large spectre de ressources aussi innovantes qu’attrayantes. L’objectif des éditeurs est de les rendre de plus en plus sophistiqués et interactifs. « C’est ce qui se passera à mesure que les éditeurs développeront davantage de contenu au format ePUB3, reformatable et plus dynamique », estime L. Dunbar. « Tout un éventail d’offres émergera, du texte standard sur un appareil à la plateforme pédagogique adaptative intégrée, enrichie de nombreuses améliorations. »

« EN GÉNÉRAL, LES ÉTUDIANTS QUI UTILISENT UN E-MANUEL UNE FOIS RECOMMENCENT SUITE À UNE EXPÉRIENCE POSITIVE. »

LINDA DUNBAR DIRECTRICE DES RELATIONS PUBLIQUES, WILEY

Ces ressources polyvalentes pourraient générer de nouveaux modèles économiques, permettant à davantage d’individus d’accéder aux supports pédagogiques dont ils ont besoin. Dans certains États américains, les enseignants et les administrateurs abandonnent les ouvrages pédagogiques publiés, trop coûteux, et se tournent vers des plateformes comme Wikispaces for Teachers, Netvibes, Moodle et Edmodo pour créer leurs propres e-manuels. Les e-manuels de Wiley se vendent ou se louent. Les enseignants peuvent sélectionner le contenu dont ils ont besoin pour créer des manuels personnalisés au format de leur choix.

Dans un récent post sur un blog pour EduTech, Michael Trucano, expert en politique des technologies de l’information et de l’éducation à la Banque Mondiale, suggérait que les élèves des pays défavorisés pourraient acheter les chapitres d’e-manuels nécessaires, comme on peut acheter des doses de lessive unitaires bon marché pour une charge de machine.

À mesure que les e-manuels gagneront du terrain, ils continueront à évoluer à travers des partenariats entre les éditeurs, les enseignants, les médias et les fournisseurs de technologies. Ces ressources interactives promettent des expériences fascinantes pour de nombreux élèves, à qui s’ouvrent tant de nouveaux chapitres.

by Jacqui Griffiths Back to top
by Jacqui Griffiths

Découvrez l’e-manuel 3D :
https://youtu.be/zexqUneoz_A