COMPASS MAGAZINE #14
COMPASS MAGAZINE #14

AVIS D’EXPERT Le consumérisme créatif et collaboratif

Mon fils apporte les dernières retouches à l’une de ses photos : des filtres de couleur, des superpositions graphiques, du grain, du texte, sans oublier son emblème qui signe sa qualité d’auteur. D’un glissement tactile sur l’écran, son œuvre est envoyée dans la sphère numérique. En quelques secondes,
le premier « ding » de confirmation résonne. Il est doué. C’est son réseau social qui le dit. Il a 13 ans.

Bientôt, mon fils rejoindra une cohorte de consommateurs aux attentes différentes en termes d’« expérience client ». Leur cerveau et leur monde, comme ceux de chaque individu, sont dans une spirale d’expériences continues basées sur l’inspiration-création : l’environnement conditionne nos cerveaux, relie nos neurones, et ces connexions gouvernent notre perception du monde. La technologie numérique et l’influence des réseaux de médias sociaux modifient la configuration de nos cerveaux. En retour, nos modes de communication doivent changer, tout comme la manière qu’ont les marques et les distributeurs de s’y connecter.

Les bases de nos relations, construites sur l’interaction intrinsèque, se désagrègent. Nous communiquons plus par écrans interposés qu’en face à face. Les rapports empathiques sont plus rares. Ces mêmes rapports évoluent et s’enrichissent du pouvoir émanant d’expériences créatives qui semblent pertinentes car nous y avons, en partie, contribué.

Jusqu’à peu, les échanges d’informations étaient à sens unique, des marques vers les clients, par le biais de supports marketing et publicitaires, destinés à leurs consommateurs de biens et services. Dans la sphère numérique, cet échange devient plus profond et s’inverse, émanant des clients qui génèrent et diffusent des contenus numériques dans le système.

Aujourd’hui, nous capturons nos expériences de vie de façon épisodique, créant la marque « MOI », qui n’est pas fondée sur de grandes tendances démographiques mais sur nos préférences. La viabilité à long terme de la marque « MOI » repose sur la création perpétuelle du nouveau « produit ». Ainsi toutes ces marques « MOI » – des milliards – deviennent des marketeurs incroyablement efficaces, experts pour savoir ce qu’on peut leur vendre et ce qui leur est vendu.

Comment rester pertinent dans un tel environnement ? En favorisant les relations qui permettent aux contenus créés par les clients de faire partie intégrante de l’expérience d’achat. Ce processus, connu sous le nom de « Consumérisme créatif et collaboratif », est un élément majeur dans l’avenir de l’aménagement des espaces de vente. Les marques et distributeurs co-développeront l’expérience d’achat avec leurs clients qui la créeront pour et par eux-mêmes. ◆

 

« LA TECHNOLOGIE NUMÉRIQUE ET L’INFLUENCE DES RÉSEAUX DE MÉDIAS SOCIAUX MODIFIENT LA CONFIGURATION DE NOS CERVEAUX. »

DAVID KEPRON AUTEUR ET DIRECTEUR DE LA CRÉATION, BRAND EXPERIENCE STUDIO, LITTLE DIVERSIFIED ARCHITECTURAL CONSULTING
by David Kepron Back to top
by David Kepron

En exclusivité pour les lecteurs de Compass : accédez à trois chapitres de “Retail (r)Evolution” en suivant le lien