COMPASS MAGAZINE #14
COMPASS MAGAZINE #14

ENTREPRISES CONNECTÉES Les entreprises doivent fonctionner comme des organismes et non comme des machines

Dave Gray est auteur et consultant en management. Il a écrit, entre autres, The Connected Company (en collaboration avec Thomas Vander Wal) et Gamestorming: A Playbook for Innovators, Rulebreakers and Changemakers (en collaboration avec Sunni Brown et James Macanufo). (Photo © Michelle Milla)

Nous avons toujours conçu nos entreprises comme nous concevons nos machines. Nous voulons que l’entreprise remplisse une certaine fonction, et de ce fait nous la concevons et la construisons en ce sens. Cependant, lorsque la fonction d’une machine a été déterminée, cette machine ne peut s’adapter à de nouvelles situations ; elle devient simplement obsolète.

Aujourd’hui, les entreprises sont secouées par des vagues de changements qui se succèdent de manière ininterrompue. Il n’est donc pas étonnant que des entreprises ayant prospéré pendant des dizaines d’années en adoptant une approche de type machine disparaissent rapidement de la tête des classements mondiaux des indices boursiers. Pour espérer survivre et prospérer dans des périodes de changements rapides, nos entreprises doivent être en mesure de s’adapter comme le font les organismes.

Les organismes diffèrent des machines sur un point essentiel : ils apprennent. Apprendre est un processus créatif et non un processus mécanique. Pourquoi persister à assimiler l’entreprise moderne à une machine, au lieu de la considérer comme un système adaptatif complexe qui apprend et se développe comme quelque chose de vivant ? Comme une ville, par exemple.

Même si une ville n’est pas un élément organique, elle se comporte plus comme un organisme vivant que comme une machine. Certes, les villes ont leurs planificateurs et leurs gestionnaires, mais, à la différence des entreprises, elles n’essaient pas de régenter les activités de chacun de leurs membres. Au contraire, les villes bien gérées fournissent une infrastructure permettant une grande variété d’activités et, ce faisant, s’avèrent plus productives que les entreprises. Lorsque des entreprises augmentent leurs effectifs, leur productivité diminue. Lorsque des villes augmentent leur population, leur productivité augmente. Un article de la Federal Reserve Bank of Philadelphia, datant de 2006 et intitulé « Urban Density and the Rate of Invention » (« Densité urbaine et taux d’invention »), a montré que lorsque la population active d’une zone donnée doublait, le taux d’invention augmentait de 20%.

LES ENTREPRISES QUI DURENT

Les entreprises peuvent-elles se développer comme des villes ? Au début des années 1980, Shell Oil a fait réaliser une étude sur les entreprises plus que centenaires. L’étude a montré que ces entreprises avaient de nombreux points communs avec les grandes villes : des processus décisionnels décentralisés, des valeurs largement partagées et une attention concentrée de manière ininterrompue sur le monde extérieur, qui leur facilitait la tâche pour repérer et exploiter rapidement les opportunités. En résumé, ces entreprises entretenaient une relation très étroite avec leur raison d’être et leurs clients, et donnaient une grande latitude à leurs collaborateurs pour apprendre, s’adapter et agir en réponse aux changements de situation.

IL EST TEMPS DE SE CONNECTER

On ne peut pas s’adapter si on ne peut pas apprendre, et on ne peut pas apprendre à moins d’être libre de faire des expériences. Trop d’entreprises s’évertuent encore à imposer des contraintes à leurs employés sous forme de politiques et de procédures rigides, barrant ainsi la route à toute expérimentation et aux enseignements que l’on peut en tirer. L’environnement économique actuel est incertain et variable. En donnant à leurs collaborateurs la liberté de prendre des décisions, les entreprises connectées apprennent et évoluent plus rapidement. Pendant que les autres analysent les risques, travaillent dans l’isolement et mûrissent des plans, les entreprises connectées saisissent les opportunités, se connectent à des réseaux, étendent leur influence et agissent. Les clients connectés sont plus exigeants. À l’avenir, chaque entreprise sera connectée, ou disparaîtra.

by Dave Gray Back to top