COMPASS MAGAZINE #14
COMPASS MAGAZINE #14

ARCHITECTURE, INGÉNIERIE & CONSTRUCTION EFFICACITÉ SUR MESURE

Permasteelisa Group, entrepreneur basé en Italie, est leader mondial de l’ingénierie, la fabrication et l’installation d’enveloppes architecturales et de systèmes  intérieurs. Le secteur de la construction connaît une demande croissante de systèmes de construction sur mesure dans des délais très courts. Entretien avec Federico Momesso et Massimiliano Fanzaga – respectivement chef de projet informatique et responsable de la communication chez Permasteelisa – pour savoir comment le groupe répond à cette demande grâce à des technologies et des processus standardisés.

Compass : Quels défis rencontrez-vous pour satisfaire les attentes de vos clients ?

FEDERICO MOMESSO : Chaque projet de construction est unique et nécessite la collaboration d’entreprises aux compétences diverses : propriétaires, architectes,  ingénieurs, entrepreneurs, sous-traitants et fournisseurs. C’est un secteur d’activité fragmenté, qui n’est pas encore au niveau de modélisation 3D en vigueur dans l’industrie automobile et aéronautique. Dans l’automobile, un concept est élaboré et répliqué à plusieurs reprises ; dans la construction, chaque concept est  spécifique.

MASSIMILIANO FANZAGA : Par ailleurs, les projets deviennent plus complexes, tout comme la forme des éléments intérieurs et extérieurs. Même si chaque projet est différent, les propriétaires, les architectes et les entrepreneurs veulent que la phase de conception, le démarrage des travaux et l’achèvement du projet soient plus rapides. En outre, Permasteelisa doit relever un défi supplémentaire : adapter ses services pour répondre aux besoins d’une clientèle aux cultures diverses, avec des attentes, des ressources et des connaissances variables.

Comment s’organise votre travail en général ?

M. FANZAGA : Notre organisation a considérablement changé au fil des ans. De plus en plus, l’industrie opte pour une analyse de concept à un stade précoce du projet, similaire au processus de conception dans l’industrie automobile. Nous visons ainsi à améliorer la communication et la collaboration entre les différents acteurs, notamment l’architecte et l’entrepreneur. Idéalement, nous travaillons de concert avec le propriétaire et l’équipe dédiée au projet dès le début de la conception. Ainsi, nous pouvons élaborer une solution technique répondant au mieux aux contraintes et au budget du projet.

« PERMASTEELISA TRANSFORME LE DESIGN ICONIQUE DE FRANK GEHRY EN STRUCTURE CONSTRUCTIBLE GRÂCE À LA 3D. »

FEDERICO MOMESSO CHEF DE PROJET INFORMATIQUE, PERMASTEELISA GROUP

F. MOMESSO : Pour développer notre cadre de travail technologique, nous devons trouver une solution (de modélisation en 3D) qui fonctionne avec l’ensemble des systèmes de modélisation utilisés par nos clients. Nous devons être en mesure de recueillir plus d’informations et développer davantage de fonctionnalités pour  raccourcir les délais de livraison, réduire le gaspillage et les retouches, et maintenir notre niveau de qualité. C’est un processus en amélioration continue.

Comment la technologie permet-elle de répondre à la demande du marché ?

F. MOMESSO : Nous nous appuyons sur la conception virtuelle et la technologie 3D depuis de nombreuses années. L’une de nos premières utilisations était lors du  projet Poisson doré, la sculpture de Frank Gehry construite pour les Jeux Olympiques de 1992 à Barcelone en Espagne. À cette époque, les avantages de la  modélisation en 3D étaient surtout internes à Permasteelisa. Nos ingénieurs projets et nos concepteurs utilisaient le système pour détecter les problèmes et  effectuer les contrôles de qualité pour la production. Aujourd’hui, nous utilisons le modèle virtuel pour communiquer et partager des concepts avec les clients, pour  les aider à visualiser les plans de conception et équilibrer les coûts tout au long du processus.

M. FANZAGA : Notre force est notre capacité à utiliser les meilleures ressources, quels que soient la mission, le moment et le lieu, pour répondre aux exigences  spécifiques de chaque projet. Il y a peu encore, chacun de nos 50 bureaux aurait utilisé des logiciels de CAO différents, d’autres technologies et approches  créatives pour réaliser un projet. Aujourd’hui, grâce à la 3D, nous parlons le même langage, sans considérations géographiques. Toute la conception/ingénierie repose sur un environnement informatique standardisé, ce qui permet à tous de travailler simultanément sur un projet. Nous trouvons également des moyens de  pré-personnaliser certains éléments ou d’utiliser un même module sur plusieurs projets.

Comment indiquez-vous aux installateurs le placement de chaque pièce ?

F. MOMESSO : Pour chaque projet, nous fournissons des instructions de travail détaillées sur la manière d’installer les différents modules ainsi que des plans d’installation montrant la succession correcte des opérations pour chaque étage/façade.

Et si un problème survient sur le site ?

M. FANZAGA : Dans ce cas, nos directeurs de site décident de la meilleure façon d’adapter les modules pour qu’ils s’insèrent parfaitement dans la structure en béton du  bâtiment ou, au pire, demandent que l’on construise de nouveaux modules à expédier sur le site. Heureusement, c’est très rare !

Comment améliorez-vous vos processus ?

F. MOMESSO : Pour l’installation, nous testons actuellement l’étiquetage basé sur l’identification par radiofréquences (RFID) afin d’indiquer avec précision où chaque  unité doit être installée. Ceci permettrait de minimiser le risque d’une séquence d’installation incorrecte. Nous cherchons également à étendre les avantages de la  3D à nos clients et nos fournisseurs. Depuis les premières applications de la modélisation 3D dans la construction, des progrès considérables ont été réalisés,  notamment avec l’introduction de la modélisation des données du bâtiment (Building Information Modeling). Par ailleurs, nos clients nous demandent de fournir des  solutions susceptibles d’être connectées à leurs modèles 3D. Nous mettons actuellement en oeuvre des technologies relatives au cycle de vie des produits. Elles  fournissent une base collaborative permettant une gestion centralisée des projets, ce qui nous permet d’étendre nos capacités de création et de collaboration en ligne, et de favoriser des méthodes de construction rationalisées. ◆

by Vicki Speed Back to top
by Vicki Speed

Écrivain indépendant basé dans le Colorado aux États-Unis, Vicki Speed est spécialiste du marché de l’ingénierie et de la construction.