COMPASS MAGAZINE #14
COMPASS MAGAZINE #14

ÉQUIPEMENTS INDUSTRIELS OSEZ L’AUDACE

Au début des années 2000, Hyun Soon Lee a convaincu Hyundai Motor Company de mettre au point, de manière indépendante, des moteurs diesel pour ses voitures. Devenu directeur de la technologie de Doosan Corporation, il s’est donné pour mission de créer des piles à combustible et des engins de construction sans pilote : une nouvelle première pour l’industrie coréenne. 

Encore jeune ingénieur chez General Motors, à Detroit, Hyun Soon Lee est choisi personnellement par Ju-yung Chung, le fondateur de Hyundai Motor Company (Séoul), pour rentrer en Corée du Sud et prendre en charge le développement indépendant des moteurs et des transmissions.

« L’enthousiasme et la volonté de Ju-yung m’ont touché », confesse Hyun Soon Lee. « Je pensais qu’il serait plus intéressant de contribuer à l’industrie automobile de mon pays d’origine que rester à vie un chercheur parmi d’autres chez General Motors. » 

Mais lorsqu’il rejoint Hyundai en 1984, il découvre que l’industrie automobile sud-coréenne est très en retard par rapport à ce qu’il a connu aux États- Unis.

 Hyundai se situe alors au 23e rang sur la liste des 27 constructeurs automobiles mondiaux et ne fabrique que 97 000 véhicules par an, le tout avec des technologies développées par Mitsubishi Motors à Tokyo. 

« UN INGÉNIEUR DOIT CRÉER UN MARCHÉ QUI N’EXISTE PAS ENCORE. »

HYUN SOON LEE

Rendre Hyundai indépendant des autres constructeurs devient alors son cheval de bataille, en particulier dans le domaine des moteurs, qui selon lui gagnera de l’importance dans les véhicules de tourisme. Le département financier de Hyundai était dubitatif quant à ses projections, mais il triompha de l’adversité et de l’opposition, tant au sein de l’entreprise qu’à l’extérieur, et démontra tout son potentiel. Son premier moteur, le moteur à essence 1,5 litre Alpha, fut applaudi pour son rendement et ses performances énergétiques supérieurs aux autres moteurs du marché. En 2005, Hyun Soon Lee est nommé responsable de la R&D chez Hyundai, puis vice-président en 2008. « Le département financier ne décide d’investir que si le marché est sûr, mais un ingénieur doit créer un marché qui n’existe pas encore », observe-t-il. « C’est le chemin qu’ont suivi Bill Gates et Steve Jobs. »

Si la Corée du Sud a abordé l’industrie automobile avec près d’un siècle de retard, Hyundai figure aujourd’hui dans le top 5 mondial et a produit 8 millions de véhicules en 2014. L’entreprise occupe la deuxième place du marché mondial grâce à ses moteurs diesel.

DÉFIS ET OPPORTUNITÉS

À l’été 2011, Hyun Soon Lee devient vice-président de Doosan Infracore, en Corée du Sud, qui peinait à développer les moteurs de nouvelle génération de 1 500 chevaux pour tanks militaires. Ces moteurs nécessitent une technologie de pointe contrôlée par une poignée d’entreprises allemandes. Le projet, qui avait pris plus de sept ans de retard, a été mené à bien moins de deux ans après son arrivée chez Doosan Infracore.

En tant que directeur de la technologie de Doosan Corporation, créé mi-2013, Hyun Soon Lee est chargé d’améliorer les compétences technologiques de Doosan Infracore et de toutes les filiales de Doosan. Convaincu que la collaboration est un facteur clé de réussite, il constitue le Doosan Infracore Global R&D Center, qui accueille les 1 000 chercheurs de l’entreprise, et entreprend de faire construire le Doosan Research Complex, où l’entreprise développera ses technologies originales. « C’est maintenant que nous avons besoin de nouvelles technologies et de nouveaux produits », affirme-t-il.« Je suis persuadé que seules les compétences technologiques peuvent apporter une croissance durable. »

Aujourd’hui, l’objectif de Hyun Soon Lee est de développer des piles à combustible et des engins de construction sans pilote. Il a également renforcé les activités énergétiques de l’entreprise en achetant les sociétés de piles à combustible Fuel Cell Power, en Corée du Sud, et ClearEdgePower, aux États-Unis. « Les piles à combustible constituent l’énergie renouvelable la plus pratique », estime-t-il. « Le gouvernement coréen oblige les entreprises qui construisent de nouvelles centrales électriques à utiliser jusqu’à 10% de matériaux écologiques. Les perspectives pour les piles à combustible sont donc prometteuses. »

Les véhicules autonomes ont fait sensation lors du Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas 2015. Hyun Soon Lee est certain que l’automatisation constituera un avantage compétitif et prévoit d’automatiser les engins de construction de routes pour qu’ils aplatissent le terrain avec une précision à 1 mm. « Nous aplatissons le terrain après un balayage et une modélisation 3D », explique-t-il. « Cela peut sembler impossible, mais avec les technologies actuelles c’est parfaitement réalisable. »

FAITES RUGIR VOTRE MOTEUR

Hyun Soon Lee s’appuie sur des valeurs orientées vers l’avenir lorsqu’il prend des décisions. « Pour faire grimper le prix de ses actions, une entreprise doit réaliser des profits substantiels, ce qui va à l’encontre de la perspective de croissance future », analyse-t-il. « Pour qu’une entreprise se développe, il est indispensable d’investir dans le développement technologique. Malgré les incertitudes, nous devons particulièrement investir dans des technologies de pointe incertaines, car tout ce qui est certain a déjà été tenté par d’autres, ce qui nous place automatiquement en deuxième position. »

Il insiste également sur l’importance de la convergence technologique.« De nombreuses conditions sont nécessaires, comme la créativité, le soutien du gouvernement pour les nouvelles technologies ou la déréglementation, mais la plus importante reste la passion des ingénieurs », conclue-t-il. ◆

de Deuk-Jin Cho Retour en haut
de Deuk-Jin Cho

Deuk-Jin Cho est rédacteur à Forbes Korea.