COMPASS MAGAZINE #14
COMPASS MAGAZINE #14

RESSOURCES NATURELLES LES MINES AU GRAND JOUR : La transformation de l’industrie minière par la technologie

Selon Rick Howes, PDG de Dundee Precious Metals, l’industrie minière est à la traîne. Comparée à d’autres secteurs, l’exploitation minière a des décennies de retard en matière d’adoption des technologies. Mais de meilleurs outils et processus permettraient aux entreprises de prendre le contrôle de leurs opérations.

L’époque où l’on accélérait simplement la production pour augmenter les recettes touche à sa fin, explique Rick Howes, PDG de l’entreprise canadienne Dundee Precious Metals. La capacité de l’industrie à produire les résultats attendus par les différents intervenants est en mal de crédibilité et doit exploiter la technologie pour prospérer.

La hausse des coûts et la chute des prix cyclique des métaux obligent les entreprises minières à concentrer leurs efforts sur leurs performances opérationnelles et la réalisation de projets, avec le souci du détail. « Nous devons répondre aux attentes des parties prenantes – des actionnaires aux employés en passant par les communautés où nous exerçons nos activités », déclare R. Howes. « L’exploitation minière souffre d’un problème d’image et de crédibilité qui requiert des idées novatrices sur la manière de gérer le cycle de vie des actifs miniers. »

Lorsque ce vétéran de l’industrie minière, fort de 33 ans d’expérience, est devenu directeur des opérations et vice-président opérationnel de Dundee, sa première tâche fut de revitaliser la mine de Chelopech en Bulgarie. Sous sa direction, Dundee a entrepris une transformation surnommée « Au grand jour », destinée à atteindre l’excellence en matière de performances opérationnelles.

« Nous avons repris l’expression “Au grand jour” parce qu’une mine souterraine est un trou béant et obscur », commente-t-il. « Personne ne sait ce qu’il s’y passe en temps réel parce qu’on ne la voit pas. Nous devons être en mesure de “visualiser” continuellement la mine. »

L’EXCELLENCE OPÉRATIONNELLE PAR LA TECHNOLOGIE

Dundee Precious Metals une entreprise de premier plan, un précurseur », annonce R. Howes. « Le défi, bien entendu, étant d’exceller dans notre travail. »

Jeune ingénieur, R. Howes se demandait déjà ce que la technologie pouvait faire pour améliorer les performances du secteur. « L’industrie n’a pas évolué aussi bien qu’elle aurait pu, mais je reste optimiste ; avec les bonnes entreprises travaillant à l’exploitation minière à l’avenir, nous pouvons révolutionner son fonctionnement. »

L’excellence de la performance opérationnelle s’appuie sur l’utilisation innovante de la technologie. L’initiative « Au grand jour » consiste à essayer de parvenir à une gestion de la production en temps réel de la mine, en utilisant les dernières technologies disponibles, dont des réseaux Wi-Fi standard à faible coût, un système d’identification par radio-fréquence bon marché pour la géolocalisation des véhicules et du personnel, ainsi que des systèmes logiciels pour la cartographie, la modélisation, l’estimation, la planification, la conception et la simulation, et des outils de compte-rendu de gestion de la production », explique R. Howes. « C’est ainsi que nous pourrons révolutionner la manière dont nos opérations sont gérées. »

R. Howes explique que des erreurs minimes ou de mauvais calculs peuvent avoir des répercussions majeures sur les résultats des projets. « Une surestimation de 20% sur la concentration du minerai peut entraîner une baisse de plus de 20% du rendement net sur investissements. Ces erreurs de calcul sont largement répandues dans le secteur. Le niveau d’expérience et les outils utilisés pour évaluer et mettre sur pied nos projets miniers en sont en grande partie responsables. Nous avons besoin de bien meilleurs outils et processus. »

Toutefois, les technologies nécessaires ne sont pas toutes au point, ajoute-t-il. « Il faut former des partenariats solides avec les fournisseurs de technologie pour créer des logiciels et intégrer toutes les pièces afin d’obtenir des résultats. »

DES RISQUES CALCULÉS

À la mine de Chelopech, Dundee a entrepris de doubler la production et de réduire les coûts de 44%. Grâce à la technologie adoptée par l’entreprise, la mine est continuellement visible en 3D.

« L’initiative “Au grand jour” consiste à planifier et exécuter ce plan, et à être capable de mesurer nos progrès en temps réel », commente R. Howes. « En contrôlant et en intervenant là où c’est nécessaire pour rectifier le tir au niveau de la production, aujourd’hui nous pouvons éliminer une une grande quantité des déchets générés par les projets miniers.

« Lorsque vous êtes visionnaire et impliquez les bons partenaires technologiques, vous pouvez changer Dle fonctionnement de l’activité. »

Rick Howes PDG de Dundee Precious Metals

« Nous avons atteint nos objectifs de performance établis en 2003, lorsque nous sommes devenus propriétaires de la mine », commente R. Howes. « Notre production a été multipliée par quatre, passant de 500 000 à deux millions de tonnes par an. Nous travaillons encore sur les dernières étapes de la mise en œuvre, mais la clé de notre réussite est que nous n’avons pas ajouté de nouvel équipement mobile d’exploitation minière pour passer d’un à deux millions ; cette réussite est le résultat d’améliorations opérationnelles. »

UN ESPRIT DE COLLABORATION

La mine de Chelopech est un exemple de projet minier très agressif qui a porté ses fruits. « Lorsque vous êtes visionnaire et impliquez les bons partenaires technologiques, vous pouvez changer le fonctionnement de l’activité », déclare R. Howes. « Ce n’est pas facile, mais les avancées technologiques comme celles dont jouissent d’autres industries présentent un réel potentiel. »

Les outils technologiques permettront non seulement de faire comprendre aux parties prenantes que les projets miniers sont développés et gérés de façon responsable, mais également d’assurer aux dirigeants que ces projets obtiendront les résultats escomptés avant de procéder à d’importants investissements.

R. Howes pense que l’industrie minière doit innover, se montrer créative et changer de stratégie. Il conseille aux entreprises d’accepter un partenariat avec les fournisseurs de technologie et d’oser prendre des risques sur des idées qui n’ont jamais été testées, ni mises en œuvres auparavant. « Aucune entreprise ne possède à elle seule tous les éléments », insiste-t-il. « C’est l’esprit de collaboration qui nous a permis de réussir à Chelopech. »

by Lisa Rivard Back to top