COMPASS MAGAZINE #14
COMPASS MAGAZINE #14

TECHNOLOGIE + DESIGN + INVESTISSEMENT Kim Youngse, designer star de l’électronique de grande consommation, crée un incubateur high-tech

Lorsque le jeune designer Kim Youngse est arrivé dans la Silicon Valley, les grandes entreprises high-tech de la région considéraient la Corée, avant tout, comme un fabricant de produits à moindre coût et non comme un potentiel creuset de designers high-tech. Aujourd’hui, après avoir remporté des dizaines de récompenses pour des produits électroniques emblématiques, Kim Youngse lance un incubateur pour aider la nouvelle génération de designers coréens à se faire une place dans la high-tech.

Kim Youngse est l’un des designers hight-tech les plus célèbres du monde. Il a reçu 16 récompenses majeures et conçu des dizaines de produits emblématiques. La presse spécialisée lui réserve des articles dithyrambiques et son lecteur MP3 iRiver a même suscité l’admiration du fondateur de Microsoft, Bill Gates, qui le considère comme un « produit phare du design à l’ère du numérique ».

Trente ans après avoir fondé son bureau d’études, INNODESIGN, dans la Silicon Valley, le designer coréen n’a pas oublié d’où il vient. Il se souvient des difficultés rencontrées, à une époque où les entreprises coréennes, comme LG et Samsung, n’étaient pas encore connues pour l’élégance de leurs produits – réputation, du reste, qu’elles ont souvent acquise grâce aux conseils de Kim Youngse. Le designer se souvient aussi des risques qu’il a pris pour financer son premier produit, ProTech, un sac de golf innovant, en contractant un prêt bancaire. Il se souvient de l’inconfort de son minuscule stand, lors de son premier salon commercial et d’avoir pris conscience, à ce moment, qu’il n’avait pas les compétences requises pour assurer la vente et la mise sur le marché de son produit.

C’est parce qu’il n’a pas oublié tout cela que Kim Youngse s’attache aujourd’hui à faciliter l’ascension des jeunes designers high-tech avec son « laboratoire accélérateur de design », DXL-Lab, à Pangyo, au cœur de la « Techno Valley » coréenne.

« Le DXL-Lab, où technologie + design + investissement se retrouvent sous un même toit, deviendra la première plateforme au monde au sein de laquelle, l’ensemble des acteurs pourront espérer réussir », ambitionne Kim Youngse.

LES DÉFIS DU DESIGN HIGH-TECH

Pour le fondateur d’INNODESIGN, le DXL-Lab est une opportunité d’aider les prochaines générations à faire encore mieux que lui.

« Maintenant que j’ai réussi à avoir du succès, mon prochain rêve est d’aider le plus grand nombre de jeunes designers à se lancer », explique Kim Youngse. « Les designers font la queue pour entrer chez INNODESIGN, mais nous ne sommes pas en mesure de les embaucher tous ».

« Je veux exploiter mes capacités de design pour stimuler la croissance des industries coréennes. Je veux ouvrir un nouveau chapitre du design. »

YOUNGSE KIM DESIGNER PLUSIEURS FOIS RÉCOMPENSÉ, FONDATEUR D’INNODESIGN

Selon Kim Youngse, concevoir des produits high-tech est un défi pour lequel la maîtrise de la technologie, que possèdent déjà la plupart des candidats au DXL-Lab, ne suffit pas. « Ce qu’offre la technologie doit être intégré dans une forme-produit qui capte l’attention et suscite l’intérêt du consommateur, mais aussi, en souligne et rationalise le fonctionnement. »

« La grande tendance du design c’est le ‘Moi’ », avait déclaré Kim Youngse au magazine Wired. « Il est difficile de toucher les consommateurs si le design ne provoque, au fond d’eux, aucune émotion ». Il ajoute : « Aujourd’hui le designer n’est plus un acteur de l’ombre sur la scène mondiale. Il endosse le costume du rôle principal ».

FAIRE DU DESIGN ENSEMBLE

Les accélérateurs de startup existants parviennent rarement, à ses yeux, à atteindre un accord parfait entre la forme et la fonction, qui seul gagne le cœur des consommateurs high-tech. C’est sur cette compétence-clé que Kim Youngse a bâti la réussite d’INNODESIGN. Il entend désormais partager ce savoirfaire avec les startups du DXL-Lab, dont la devise est « Design Together ».

Pour respecter la philosophie de son fondateur, INNODESIGN évalue chaque projet selon trois axes : la beauté intemporelle, la fonctionnalité pratique et la facilité de fabrication. INNODESIGN aide les startups du DXL-Lab à atteindre ces trois objectifs et investit directement dans les projets qui semblent avoir un fort potentiel de développement. « C’est INNODESIGN qui gèrent ces projets », précise Kim Youngse.

UNE PLATEFORME DE RÉUSSITE

Le DXL-Lab fournit aux startups une plateforme dans le cloud, qui assure la liaison entre les jeunes designers, les experts d’INNODESIGN et les investisseurs potentiels. Les designers transmettent leurs projets sur la plateforme, le bureau d’études les aide ensuite à améliorer et développer leurs meilleures idées et les capital-risqueurs peuvent enfin suivre l’avancée des projets et sélectionner ceux qui répondent à leurs critères. Chaque étape du processus se déroule de façon collaborative sur la plateforme.

Le siège d’INNODESIGN en Corée concentrera les activités de conception du DXL-Lab tandis qu’INNODESIGN USA aidera les startups à lancer leurs produits sur le marché mondial. Le DXL-Lab débute son activité avec quatre startups sélectionnées par Kim Youngse après avoir rencontré personnellement une dizaine de jeunes entrepreneurs.

« Les ingénieurs maîtrisent souvent les technologies, mais ne savent ni fabriquer ni vendre leurs produits », répète Kim Youngse. C’est une réalité qu’il n’a pas oubliée depuis sa propre expérience, le lancement de son premier produit, le ProTech.

CONCEVOIR L’AVENIR

Hycore, qui fabrique des roues de vélos électriques est l’une des quatre startups sélectionnées par Kim Youngse. Leur invention permet de transformer n’importe quel vélo en vélo électrique. La « Centinel Wheel » est une roue arrière motorisée à trois rayons, qui amplifie le mouvement du pédalier à l’aide d’une batterie électrique détachable.

« MAINTENANT QUE J’AI RÉUSSI À AVOIR DU SUCCÈS, MON PROCHAIN RÊVE EST D’AIDER LE PLUS GRAND NOMBRE DE JEUNES DESIGNERS À SE LANCER »

YOUNGSE KIM DESIGNER PLUSIEURS FOIS RÉCOMPENSÉ, FONDATEUR D’INNODESIGN

« Il y a un an, juste après avoir lu un article sur Hycore, en rentrant d’un voyage d’affaires, j’ai immédiatement pris contact avec eux », explique Kim Youngse.

Lors de sa rencontre avec les dirigeants, le designer leur a offert le vélo à cadre pliant breveté par INNODESIGN. « Si le vélo d’INNODESIGN peut fusionner avec la technologie de Hycore, la valeur et l’image des deux produits en seront renforcées ».

Un produit commun issu de ce partenariat sera lancé en mars 2017.

La démarche de Kim Youngse est d’abord inspirée par la générosité. Il sait, pour l’avoir vécu, ce que c’est que d’être un coréen inconnu luttant pour faire reconnaître son talent. « Je veux exploiter mes capacités de design pour stimuler la croissance des industries coréennes », dit-il. « Je veux ouvrir un nouveau chapitre du design et cela commence avec le DXL-Lab ». ◆

by Youngjin Choi Back to top