Design for life


30 March 2021

2 minutes

 Le design cherche à améliorer nos vies en nous connectant plus étroitement au monde et à tout ce qui y est associé. Face à la vulnérabilité révélée par la pandémie, le design axé sur l'humain n'a jamais été plus pertinent. Nous avons besoin de l'environnement, des outils et des processus adéquats pour connecter rapidement la technologie et les innovations dans des projets de conception durable.

Nous avions anticipé la crise environnementale des prochaines années, mais la pandémie nous a pris par surprise. Nous avons soudainement dû faire face à nos propres vulnérabilités et agir pour préserver notre existence.

Nous pensions que nous avions les technologies nécessaires et que nous savions les utiliser. La pandémie a ébranlé cette conviction. Des questions de survie et de confort hautement personnalisées se sont présentées. Pour y répondre, nous avions besoin d'une perspective réelle et naturelle, qui ne soit pas déformée par le prisme de nos œuvres artificielles.  Pour les designers, l'approche humano-centrée et l'empathie est donc plus pertinente que jamais.

L'objectif du design a toujours été d'améliorer la vie des gens en humanisant la technologie et l'environnement construit, physique, mais aussi émotionnel, psychologique et symbolique. Le travail du designer repose sur une analyse approfondie de l'humanité, de ses contradictions et de ses complexités. Dans ce domaine, ce sont les gens qui forment le matériau de la transformation.

Le Design Studio que je dirige a lancé un projet appelé Design for Life. Il regroupe les résultats des recherches, les connaissances et les meilleures pratiques en matière de design, pour permettre l'émergence de nouvelles pratiques, plus durables.

Nous cherchons à créer une nouvelle perspective avec des kits d'outils, des méthodologies et des conseils sociaux, et nous exploitons cette nouvelle perspective à l'aide d'une plate-forme de conception virtuelle collaborative, afin de faciliter le parcours de transformation des designers. Grâce à un espace de collaboration riche et inclusif, la plate-forme crée un dialogue efficace entre les designers et les scientifiques et renforce l'approche humano-centrée du design, pour des impacts plus durables.

Le design intègre déjà une méthodologie substantielle, mais il est important pour les designers d'expérimenter de nouveaux outils et d'en démontrer la valeur. Les designers s'impliquent également dans des activités de co-conception nécessitant des flux de travail plus diversifiés, qui produisent souvent des résultats inattendus.

Aujourd'hui, on manque principalement d'outils quotidiens faciles d'accès, capables de montrer aux designers quels sont les impacts de leurs projets sur la société et l'environnement. En mettant l'accent sur les personnes et la collaboration, la plate-forme de conception virtuelle nous place dans un environnement adapté pour concevoir de façon sensorielle (en se fondant sur les attributs de nos sens) et durable. Elle accède aux émotions grâce à des outils qui incluent des cartes émotionnelles et des tableaux d'humeur, ainsi qu'à la science et l'ingénierie, qui prouvent empiriquement si les sensations rendues sont exactes.

Lorsque la connexion entre la technologie et l'humanité laissent apparaître des écarts, les comportements humains doivent nous servir de guides pour identifier comment les gens pensent, ressentent et agissent. Ce faisant, de nouvelles intersections surprenantes transforment les entrées imprécises et les logiques floues en actions bien définies pour prendre des décisions de design intelligentes et créatives.

C'est un nouveau domaine et un terrain de jeu privilégié pour les acteurs du design écoresponsable, qui réunissent les différents aspects de la conception humano-centrée et tentent de déterminer si et pourquoi un design doit être réalisé en se fondant sur des points de vue différents. Ces questions sont d'une importance capitale : elles constituent bien plus que la base de la création d'un design et forment une véritable méthodologie et une trousse à outils pour un design durable.

Anne Asensio, vice-présidente « Design Experience » chez Dassault Systèmes

Autres resources

S'abonner

Abonnez-vous pour recevoir notre newsletter mensuelle