Le mot de Bernard Charlès


13 January 2021

1 minutes

Imaginez un monde où nous pourrions comprendre, modéliser, explorer, expérimenter et traiter un corps humain avec une précision inégalée et en toute sécurité, de la même manière que nous le faisons aujourd'hui pour un avion. Tout comme pour le Boeing 777, le jumeau virtuel marquera un tournant majeur dans notre approche du corps humain. Comment ? En ouvrant le champ des possibles avec la modélisation, la simulation, l'intelligence artificielle et la collaboration, et en alliant les sciences de la vie, les sciences des matériaux et les sciences de l'information. L'objectif ? Miser sur le monde virtuel pour comprendre l'invisible et mieux représenter le monde réel. Industrie, chercheurs, médecins, patients… Toutes les parties prenantes ont dès lors la possibilité de visualiser, tester, appréhender et prévoir ce que nous ne pouvons percevoir au premier abord – des effets d'un médicament sur la maladie au résultat d'une intervention chirurgicale – et ce, avant même de traiter un patient.

Entre réel et virtuel, ce nouveau monde signe le début d'un véritable changement de paradigme – de la société, de l'industrie, des mœurs et de la réglementation – comme nous avons pu le constater de manière évidente avec la pandémie de COVID-19. Révolutionner les systèmes de santé grâce à la personnalisation, c'est avant tout une question politique et industrielle et ce, plus qu'une problématique économique ou technologique. Parce que « sans l'humain, rien ne serait possible », l'expérience virtuelle du corps humain nous offre de nouvelles opportunités. C'est là tout le sens de notre mission : harmoniser les produits, la nature et la vie.

Bernard Charlès
Vice-président et Directeur général
Dassault Systèmes

Autres resources

S'abonner

Abonnez-vous pour recevoir notre newsletter mensuelle