Rationalisation des achats

Décloisonner les fonctions pour encourager la collaboration et rendre les achats plus intelligents

Jacqui Griffiths
11 June 2019

4 min read

Jean-Pierre Pellé est directeur d'Argon Consulting, leader mondial des opérations de transformation. Compass lui a demandé comment une collaboration fluide entre les départements conception, ingénierie et achats peut aider les entreprises à acquérir un avantage concurrentiel durable.

COMPASS : Quelle est l'importance des achats dans le cadre des efforts des entreprises pour atteindre leurs objectifs d'efficacité et de durabilité ?

Jean-Pierre Pellé : Les entreprises doivent replacer l'approvisionnement des pièces dans le contexte plus large du coût total de possession (TCO). Dans l'aéronautique, par exemple, elles collaborent étroitement avec leurs fournisseurs afin d'améliorer leur avantage concurrentiel sur le marché. Elles se sont rendu compte que si elles regardaient seulement le prix d'un produit, il leur manquait de nombreux autres facteurs susceptibles d'améliorer l'efficacité. Elles ont donc commencé à réfléchir au prix, mais aussi au TCO, qui tient compte de l'ensemble du cycle de vie du produit, en incluant les préoccupations environnementales et les performances. Ce faisant, elles ont mis en lumière l'objectif partagé des différents départements.

Dans de nombreuses entreprises, les départements conception, ingénierie et achats travaillent en silos. Pourquoi est-il important d'éliminer ces cloisonnements ?

JPP: Les achats et l'ingénierie doivent travailler de concert pour atteindre le même objectif : concevoir un produit robuste, rentable en termes de production pour le marché et de maintenance, tout en tenant
compte d'autres facteurs.

Lorsque ces départements ne collaborent pas, leurs priorités divergentes peuvent créer des frictions : les achats veulent réduire le coût des pièces alors que l'ingénierie, qui se concentre essentiellement sur la maximisation de la performance des produits, estime que la réduction des coûts comporte trop de risques.

Pour améliorer un produit, les achats doivent actionner de nouveaux types de leviers : leur façon de remettre en question les spécifications, d'introduire les innovations des fournisseurs, de réutiliser les pièces, etc. Cela requiert une collaboration entre l'ingénierie, le marketing, la fabrication et d'autres fonctions, ainsi que le partage d'informations en temps réel.

“LES ACHATS ET L'INGÉNIERIE DOIVENT TRAVAILLER DE CONCERT POUR ATTEINDRE LE MÊME OBJECTIF : CONCEVOIR UN PRODUIT ROBUSTE, RENTABLE EN TERMES DE PRODUCTION POUR LE MARCHÉ ET DE MAINTENANCE, TOUT EN TENANT COMPTE D'AUTRES FACTEURS.” JEAN-PIERRE PELLÉ
DIRECTEUR, ARGON CONSULTING

Quelles opportunités les achats et la normalisation apportent-ils pour renforcer l'efficacité?

JPP: Cela dépend du secteur et des types d'activités de l'entreprise. Lorsque vos transactions sont répétitives ou que vos volumes sont suffisants, vous pouvez envisager de standardiser et de modulariser pour que l'entreprise bénéficie de processus et de produits robustes. De ce fait, les pièces sont moins chères parce que vous avez du volume et moins de risques à gérer une fois que vous avez validé les processus, et que la durée des cycles est plus courte. C'est exactement ce qu'a fait l'industrie automobile. Par exemple, chaque BMW Mini qui sort des usines est différente, mais au moins 80 % des pièces sont communes à tous les modèles.

Les volumes du constructeur sont tels qu'il peut standardiser et modulariser.

 

Cela est-il possible pour les industries dont les volumes ne sont pas suffisants pour réaliser des gains d'efficacité similaires ?

 

JPP: Dans les secteurs tels que la construction, par exemple, il peut être plus difficile de rationaliser les processus, car vous élaborez votre projet en fonction du cahier des charges du client. Les équipes transverses sont de bons catalyseurs pour parvenir à une collaboration efficace. Mais rien ne vous empêche de collaborer et de partager les méthodes de travail. C'est là que les achats apportent de la valeur au marché. Ils permettent à l'ingénierie de profiter de l'innovation et de l'efficacité des fournisseurs en introduisant des

 

Comment la technologie aide-t-elle les entreprises à soutenir la collaboration entre les achats, la conception et l'ingénierie ?

 

JPP: Pour permettre à ces départements de travailler ensemble sur un même objectif, les entreprises doivent savoir dequelle manière leurs employés sont prêts à collaborer et comprendre leurs propres intérêts. L'objectif n'est pas seulement d'optimiser les coûts. Il consiste aussi à améliorer la performance globale et à faciliter la collaboration entre les fonctions en interne, en identifiant les intérêts de chacun.

Comment les entreprises peuvent-elles donner à leurs départements conception, ingénierie et achats les moyens de mieux travailler ensemble ?

 

JPP: Les plates-formes d'innovation produit sont conçues pour que chaque utilisateur ait accès aux informations nécessaires à l'exécution de son rôle spécifique. Parce que toutes les informations d'une entreprise ont été améliorées en ajoutant de nouvelles propriétés basées sur un modèle 3D, agissant comme une empreinte digitale, une requête du type « avons-nous une pièce qui fait X ? » génère des résultats en quelques secondes. Ces informations basées sur les données servent de langage universel pour interconnecter les systèmes d'ingénierie et des opérations à un niveau global.

 

Comment l'innovation accroît-elle la collaboration ?

 

JPP:Grâce à la collaboration, les achats peuvent devenir un partenaire de confiance pour la conception et l'ingénierie. Ils offrent à l'ingénierie un écosystème de fournisseurs favorisant l'innovation,l'efficacité, et réduisant les délais de mise sur le marché.Les achats et l'ingénierie peuvent ainsi apporter la preuve de la valeur attendue par le client, que ce soit en termes de coûts, de qualité, de durée de cycle, de service ou d'autres priorités.

Jean-Pierre Pellé, DIRECTEUR, ARGON CONSULTING

Profil

Jean-Pierre Pellé travaille dans le secteur du conseil depuis près de 20 ans, sur de nombreux projets dans les domaines de la compétitivité, du rendement des achats, de l'efficacité technique et de la gestion des programmes dans l'industrie et l'énergie. Il a piloté des missions portant sur des plans de réduction
des coûts, d'optimisation des organisations internationales, de redéfinition des processus d'achat et de performance de l'ingénierie.

Pour en savoir plus sur les achats collaboratifs, consultez la page : https://go.3ds.com/9x4

Related resources

Subscribe

Register here to receive a monthly update on our newest content.