Chaînes d’approvisionnement : visibilité et transparence

Les entreprises spécialisées dans les produits de grande consommation cherchent à optimiser la transparence de leur chaîne d'approvisionnement, de la ferme de production à l'assiette du consommateur

Rebecca Lambert
18 December 2020

7 minutes

Les consommateurs d'aujourd'hui font de plus en plus attention à leur santé, notamment en prenant conscience de leurs choix alimentaires. À mesure que les produits frais et durables de qualité prennent le pas sur les plats préparés et gagnent en popularité, les entreprises de produits de grande consommation sont sujettes à une pression grandissante. En effet, les consommateurs demandent davantage de transparence tout au long de la chaîne d'approvisionnement d'un produit, de la ferme de production à leur assiette, en passant par les rayons de supermarché. Pour de nombreuses entreprises, cela implique de transformer leurs opérations et de repenser leur chaîne d'approvisionnement de bout en bout.

En annonçant en 2010 qu'elle n'utiliserait plus que des œufs certifiés « plein air » d'ici 2020, l'entreprise britannico-néerlandaise Unilever, fabricant de la fameuse mayonnaise Hellmann, a bouleversé l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement aux États-Unis.

En 2010, seulement 2 % des poules pondeuses aux États-Unis étaient élevées en plein air. « Compte tenu du nombre considérable d'œufs qui entrent dans la composition des produits Hellmann – 331 millions par an rien qu'aux États-Unis – nous avons dû complètement repenser notre chaîne d'approvisionnement pour réaliser cet objectif », a déclaré à l'époque le directeur marketing de la société, Russell Lilly. Néanmoins, l'entreprise a atteint son objectif trois ans plus tôt que prévu, en nouant des partenariats avec des fournisseurs et organisations de protection des animaux, pour transformer l'activité de production des œufs aux États-Unis.

La course de Hellmann aux œufs d'origine responsable reflète parfaitement la manière dont la prise de conscience sociale et sanitaire croissante des consommateurs entraîne des changements dans la chaîne d'approvisionnement des produits de grande consommation. Pour ce faire, la chaîne d'approvisionnement utilise les technologies digitales pour relever les défis en matière de transparence, et suivre les produits, de la ferme de production à l'assiette des consommateurs.

« Alors que les consommateurs réalisent de plus en plus leurs achats en conscience, en fonction des efforts et valeurs en matière de développement durable des marques, les épiceries exercent une pression croissante sur les entreprises spécialisées dans les produits de grande consommation pour qu'elles agissent de manière responsable », affirme Lindsey Mazza, experte en chaîne d'approvisionnement dans la distribution et les produits de grande consommation chez Capgemini, une société française de conseil. « L'adoption de systèmes de gestion des produits est en pleine croissance dans le secteur. Les fournisseurs peuvent ainsi fournir aux distributeurs des informations essentielles sur la chaîne d'approvisionnement et l'origine des produits, assurant ainsi la traçabilité en remontant jusqu'à la source. »

GARANTIR LA QUALITÉ GRÂCE AUX DONNÉES

Un rapport de 2018 de la Grocery Manufacturers Association (GMA) et du Boston Consulting Group, intitulé « How CPG Supply Chains are Preparing for Seismic Change » (Comment les chaînes d'approvisionnement de l'industrie des produits de grande consommation se préparent à une véritable révolution) indique que 78 % des entreprises mettent la priorité sur la transparence de leurs données de bout en bout – du point de vente au suivi GPS des expéditions.

78%

des entreprises mettent la priorité sur la transparence de leurs données de bout en bout – du point de vente au suivi GPS des expéditions.

Source : rapport de 2018 de la Grocery Manufacturers Association (GMA) et du Boston Consulting Group.

D'après le rapport, « elles utilisent l'analyse prédictive afin de prévoir la demande et de modéliser les capacités et scénarios, mais aussi d'optimiser la fabrication et la distribution. La géoanalytique les aide à améliorer les flux logistiques et la planification des itinéraires, et à établir un point de contrôle pour obtenir une visibilité de bout en bout sur la chaîne d'approvisionnement. La nouvelle architecture de données, en partie créée dans le cloud, permet de lier les données de manière transparente, afin d'aider les entreprises à optimiser considérablement les déploiements ERP, autrefois longs et coûteux. »

Amy's Kitchen, une entreprise américaine de produits de grande consommation, pionnière dans le domaine de la production d'aliments biologiques, a utilisé un logiciel d'optimisation de la chaîne d'approvisionnement pour obtenir une visibilité complète sur l'ensemble des aspects de sa chaîne d'approvisionnement. « Notre objectif est de préparer des plats délicieux avec des ingrédients de la meilleure qualité qui soit, ce qui complexifie notre chaîne d'approvisionnement », explique Nigel Batchem, directeur senior de la planification chez Amy's Kitchen.

Amy's Kitchen utilisait des feuilles de calcul Excel, de moins en moins efficaces au fil du temps. Les délais de réponse étaient trop longs pour répondre à la demande en constante évolution. Pire encore, les cycles de planification mensuels pouvaient prendre jusqu'à six semaines. Les systèmes étaient tout simplement incapables de faire face à la complexité croissante de leurs opérations, et ces processus de planification mal optimisés freinaient la croissance d'Amy's Kitchen.

« Nous avions besoin d'une plate-forme de planification et d'optimisation de la chaîne d'approvisionnement, capable de répondre à nos exigences contraignantes, qui découlent de notre approche unique en matière d'assemblage et de cuisson simultanée des produits », explique Andy Berliner, co-fondateur d'Amy's Kitchen. « L'utilisation de la plate-forme logicielle va nous permettre de maintenir la qualité et les normes élevées que nos clients attendent. »

« Nous avions besoin d'une plate-forme de planification et d'optimisation de la chaîne d'approvisionnement, capable de répondre à nos exigences contraignantes, qui découlent de notre approche unique en matière d'assemblage et de cuisson simultanée des produits. L'utilisation de la plate-forme logicielle va nous permettre de maintenir la qualité et les normes élevées que nos clients attendent. »

Andy Berliner
, co-fondateur d'Amy's Kitchen

Le résultat ? Amy's Kitchen est particulièrement satisfaite de la plate-forme digitale, qui lui a permis d'atteindre ses objectifs de planification, de réduire ses coûts, d'accroître sa visibilité et d'améliorer sa capacité d'adaptation en cas de difficultés. Outre les avantages commerciaux, les collaborateurs d'Amy's Kitchen profitent également d'améliorations. Grâce à l'optimisation de la planification, Amy's Kitchen peut désormais améliorer les conditions de travail de ses employés. Pour cette entreprise, il s'agit de garantir non seulement la qualité de ses aliments, mais aussi une expérience de travail optimale pour ceux qui les produisent.

OPTIMISER LES DONNÉES ET LES CONNAISSANCES GRÂCE À L'ANALYSE

Les données nécessaires pour piloter ces systèmes sont également digitales. Les capteurs suivent les informations de traitement en usine, les températures pendant l'expédition, les heures et dates de prise en charge et de livraison, les dates de péremption et d'utilisation, ainsi que de nombreux autres indicateurs. Toutefois, pour réagir rapidement dans le cas où une expédition serait retardée, des températures seraient hors plage pendant trop longtemps ou un rappel serait nécessaire, les entreprises de produits de grande consommation ont besoin de systèmes de reporting capables d'accéder aux données, de les nettoyer, de les analyser et de les afficher en temps réel, afin de fournir des informations essentielles. Cela signifie que l'intelligence artificielle (IA) a un rôle à jouer de plus en plus important.

« L'IA permettra d'améliorer le travail humain », déclare Simon Ellis, qui dirige le bureau des stratégies de la chaîne d'approvisionnement au sein du cabinet d'analyse IDC Manufacturing Insights. « À l'heure où les entreprises de produits de grande consommation traitent de plus en plus de données, elles ont besoin de pouvoir examiner les informations que ces données génèrent, mais aussi d'avoir la possibilité d'agir dessus. L'IA fournira les ressources supplémentaires dont elles ont besoin. Autrement, ces données seront perdues. »

D'après Simon Ellis, la manière dont les entreprises de produits de grande consommation collectent et utilisent les données va devenir un véritable argument de différenciation face à la concurrence. « Ceux qui auront un meilleur accès aux données seront plus performants. Sans données, il est impossible d'obtenir une visibilité complète sur la chaîne d'approvisionnement. »

UN RETOUR AUX FONDAMENTAUX

Alors que les exigences des entreprises de produits de grande consommation ne cessent d'augmenter, certaines reviennent aux fondamentaux. Cette nouvelle approche s'attaque aux complexités de la chaîne d'approvisionnement, permettant aux entreprises de s'orienter vers des processus plus durables.

« Les grandes multinationales sont concurrencées sur le marché par de nouvelles entreprises indépendantes qui attirent les consommateurs avec une éthique forte, une transparence totale et des modèles d'entreprise durables », explique Lindsey Mazza de Capgemini. « Grâce à une chaîne d'approvisionnement simplifiée, elles sont en mesure de commercialiser des produits et de réagir aux demandes des consommateurs beaucoup plus rapidement. »

La marque britannique de smoothies Innocent Drinks, par exemple, a bâti sa réputation sur la fabrication de boissons simples, naturelles et saines. La mission d'Innocent est de fabriquer des produits savoureux, qui améliorent la santé des consommateurs. Pour renforcer cet engagement, l'entreprise a récemment été certifiée « B Corporation », à la suite d'un audit volontaire réalisé par l'organisation mondiale à but non lucratif B Lab, qui évalue l'impact des entreprises en matière de qualité alimentaire, mais également sur les collaborateurs, les clients, la communauté et l'environnement.

« Nous cherchons à nous inscrire dans une démarche éthique, en démontrant qu'il est possible de réussir et d'agir bien. Nous voulons nous démarquer et faire parler de nous », a déclaré Douglas Lamont, PDG d'Innocent, dans une interview récente avec l'Evening Standard de Londres. C'est aussi la raison pour laquelle l'entreprise favorise les fournisseurs certifiés par des organisations environnementales et sociales indépendantes, notamment la Rainforest Alliance, et verse une prime pour les fruits certifiés.

QUI DIT CONFIANCE, DIT FIDÉLISATION

En créant un climat de confiance avec les consommateurs et en les aidant à être socialement plus responsables, les entreprises peuvent réconcilier les personnes et la planète avec l'économie, pour un capitalisme vert.

« Aujourd'hui, lorsqu'il s'agit de leur alimentation, les consommateurs veulent de la rapidité, de l'honnêteté et de la transparence », explique Lindsey Mazza. C'est pourquoi les entreprises de produits de grande consommation courante doivent prouver, avec des données certifiées fournies en temps réel, qu'elles utilisent des principes et pratiques durables tout au long de leur chaîne d'approvisionnement.

« Les entreprises du secteur des produits de grande consommation doivent exprimer clairement les valeurs de leur marque, montrer la manière dont elles préservent la planète et communiquer aux consommateurs les caractéristiques de leurs produits », affirme Lindsey Mazza. « La technologie permet aux entreprises de mieux comprendre leur chaîne d'approvisionnement, mais également de créer des produits qui soient à la fois durables, traçables et attrayants. »

Découvrir les facteurs qui favorisent la croissance et la santé à long terme des entreprises du secteur de la distribution et des produits de grande consommation

Autres resources

S'abonner

Register here to receive a monthly update on our newest content.